X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

Up

Le bassin gazier de Lacq : une reconversion industrielle exemplaire

- Communiqué de presse
Corporate
Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, se rend sur le site pour inaugurer les nouvelles installations de traitement de gaz.

Lacq, le 22 novembre 2013 - Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, inaugure la nouvelle unité de traitement de gaz du projet Lacq Cluster Chimie 2030, en présence de Yves-Louis Darricarrère, Directeur général des activités Amont, membre du Comité exécutif de Total, Thierry Le Hénaff, Président directeur général d’Arkema, Jacques Seguin, Président de Sobegi, David Habib, député-maire de Mourenx, Président de la Communauté de Communes de Lacq et de nombreux élus et acteurs du territoire.

Cette nouvelle unité de traitement de gaz est la pierre angulaire du redéploiement industriel du site de Lacq, face à l’échéance que constitue l’épuisement du gisement de gaz naturel.


Total, Sobegi et Arkema, avec le soutien de l’Etat et des collectivités locales, ont investi plus de 154 millions d’euros dans Lacq Cluster Chimie 2030, le projet de transformation de la plate-forme de Lacq en un pôle industriel d’excellence.


« Le démarrage de Lacq Cluster Chimie 2030 est une étape essentielle pour l’avenir de la plateforme industrielle de Lacq. Il témoigne des efforts entrepris par Total depuis plus de 20 ans pour anticiper la fin d’exploitation commerciale du gaz de Lacq », a déclaré Yves-Louis Darricarrère, Directeur général Amont de Total, membre du Comité exécutif. « Les acteurs du territoire se sont tous mobilisés autour de ce projet exemplaire de reconversion industrielle permettant de pérenniser l’activité économique et maintenir l’emploi sur le bassin de Lacq.»


« Cet investissement, majeur pour Arkema, démontre l'engagement à long terme de notre groupe sur le bassin de Lacq. Il renforce notre position sur la plateforme et stimulera la croissance mondiale des applications de nos dérivés soufrés dans le raffinage, le gaz et la pétrochimie. Ce projet de reconversion est le résultat de la mise en commun des compétences de très haut niveau de Total, SOBEGI et Arkema » a déclaré Thierry Le Hénaff, Président Directeur Général d’Arkema.


La nouvelle unité de traitement de gaz permet de produire à faible débit le gaz résiduel du gisement de Lacq pendant encore 30 ans, assurant ainsi la longévité de l’activité industrielle locale. Ce projet a été conçu pour apporter quotidiennement aux industriels de la plateforme un approvisionnement compétitif en énergie (électricité et vapeur) et en matière première soufrée.


Ce projet renforce également la compétitivité de la plateforme de Lacq et son attractivité pour de nouveaux investissements industriels, comme en témoigne l’investissement majeur en cours de réalisation par le groupe japonais TORAY, premier producteur mondial de fibre de carbone. L’implantation de nouvelles entreprises est également facilitée par Total Développement Régional, une structure de Total créée à Lacq en 1978, dont la mission est
d’encourager, sur les territoires où Total opère en France, des projets de création, de reprise et de développement de jeunes PME. Une centaine d’entreprises ont ainsi été soutenues par Total Développement Régional depuis 30 ans sur le bassin de Lacq.


Le site gazier de Lacq a marqué l’histoire industrielle Française


En 1951, un important gisement de gaz est découvert à Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques. Exploité depuis 1957, le site de Lacq a atteint son pic de production en 1970, avec une capacité de 33 millions de m3/jour, assurant plus d’un tiers de la consommation française. En l’espace de quelques années les terres agricoles béarnaises sont devenues « Le Bassin de Lacq », un bassin industriel générateur de milliers d’emplois.


Depuis six décennies, des filières nouvelles, comme la chimie fine, les bioénergies et la filière fibre de carbone ont émergé et grandi à Lacq, créant des emplois durables. Le bassin compte aujourd’hui près de 8 000 emplois, soit autant que dans les années 1970 au moment de son pic de production gazière, alors qu’il reste désormais moins de 3 % des réserves.

 


A propos de Total
Total est l’un des tout premiers groupes pétroliers et gaziers internationaux, exerçant ses activités dans plus de 130 pays. Le Groupe est également un acteur de premier plan de la chimie. Ses 97 000 collaborateurs développent leur savoir-faire dans tous les secteurs de ces industries : exploration et production de pétrole et de gaz naturel, raffinage et distribution, énergies nouvelles, trading et chimie. Ils contribuent ainsi à satisfaire la demande mondiale en énergie, présente et future.

www.total.com


A propos de SOBEGI
Gestionnaire des plates-formes SEVESO situées à Lacq et à Mourenx (64) et du terminal soufrier de Bayonne, la Société Béarnaise de Gestion Industrielle - SOBEGI - est totalement dédiée à la performance des industriels, tant sur le plan des infrastructures et de la logistique que de la mise à disposition d’un réseau de compétences et d'expertises. Elle leur fournit notamment les utilités et énergies indispensables au fonctionnement des unités de fabrication industrielle, dont la vapeur qu’elle produit dans ses chaudières. L’objectif prioritaire de SOBEGI est de répondre aux préoccupations de ses clients, c’est pourquoi elle a fait de la fourniture d’énergies et prestations de service, de la sécurité, de la qualité et de l’environnement son coeur de compétence. Elle emploie environ 300 personnes. Son actionnaire principal est Total à hauteur de 60 %. COFELY GDF SUEZ détenant les 40 % restants.

www.sobegi.com

 

A propos d’Arkema

Premier chimiste français, acteur majeur de la chimie mondiale, Arkema invente chaque jour la chimie de demain. Une chimie de spécialité, moderne et responsable, tournée vers l’innovation, qui apporte à ses clients des solutions concrètes pour relever les défis du changement climatique, de l’accès à l’eau potable, des énergies du futur, de la préservation des ressources fossiles, et de l’allègement des matériaux. Présent dans plus de 40 pays, avec un effectif de 14 000 personnes, 10 centres de recherche, Arkema réalise un chiffre d’affaires de près de 6,4 milliards d’euros et occupe des positions de leader sur ses marchés avec des marques internationalement reconnues.

Contacts

Véronique OBRECHT
Communication externe des usines et filiales
en